Les principaux avantages de souscrire au 3ème pilier

La prévoyance reste nécessaire pour préparer au mieux sa retraite. En Suisse, le premier et le second pilier restent obligatoires. Pourtant, ceux-ci ne sont pas suffisants pour maintenir une vie habituelle pendant la retraite. C’est là que réside tout l’intérêt du troisième pilier. Dans ce présent article, découvrez tous les avantages de souscrire à ce dernier.

Une solution efficace pour préparer la retraite

À titre de rappel, la prévoyance en Suisse se compose en 3 piliers qui sont :

  • Le premier pilier qui se révèle être particulièrement obligatoire pour toutes les personnes qui travaillent en Suisse. C’est la prévoyance qui saura offrir  le minimum vital  pour mieux vivre au moment de la retraite.
  • Le second pilier est spécifiquement destiné aux salariés. C’est un complément du premier pilier en offrant aux employés une assurance retraite. Pour ceci, ce sont les salariés et l’employé qui se mettent à cotiser sur ce contrat.
  • Le troisième pilier est connu sous le nom de prévoyance privée. En n’étant pas obligatoire, ceci complète les 2 premières prévoyances.

Le premier avantage du 3ème pilier est sans doute le maintien d’une condition de vie normale après un arrêt de travail quand vient l’âge de retraite. Il peut également vous sauver en cas d’aléas de la vie.

Le 3ème pilier pour protéger votre famille

Les aléas de la vie ne préviennent pas. Mieux vaut être à tout moment préparé aux éventuels incidents. C’est là que réside tout l’intérêt du 3ème pilier. En plus d’assurer correctement votre retraite, ceci reste en mesure de mettre à l’abri les membres de votre famille en cas de problème. En cas de votre décès, le capital sera directement versé aux bénéficiaires. Bien évidemment, cela peut toujours avoir lieu même pour une seule prime qui a été payée.

Aussi, c’est une prévoyance spécialement destinée aux parents qui évitent de dépenser en un seul coup les besoins de leur enfant. Ceux-ci peuvent concerner le permis de conduire,  les écoles supérieures ou autres.  Bien évidemment, dans ce cas, ce sont les parents qui demeurent être les propriétaires de l’argent avant que l’enfant n’ait 18 ans.

Une option efficace pour économiser sur les impôts

Ce qui est intéressant avec le 3e pilier, c’est qu’il vous offre le privilège de faire une économie sur les impôts. Pour profiter de cela, le mieux est de vous orienter vers un organisme de confiance comme mon-3emepilier.ch.

En effet, le troisième pilier donne la possibilité de déduire les primes qui doivent être versées tous les ans. Sachez qu’un remboursement de la part de l’administration fiscale peut avoir lieu. Le montant de celui-ci peut atteindre les 2400 CHF.

Sachez que pour le 3ème pilier lié 3a, l’assuré salarié peut être en mesure de déduire jusqu’à 6’886 CHF par an. Ceci peut grimper à 34’416 CHF pour un indépendant. Par contre, pour un 3ème pilier libre 3b, chaque canton dispose de son montant maximum. Le mieux est de demander des conseils à un connaisseur en la matière pour éviter les mauvaises surprises.